Modalités et droits d'inscription

Inscription au test

Pour s’inscrire le candidat doit disposer d’une adresse e-mail personnelle : cette adresse devra rester valide durant toute la période couvrant l'inscription jusqu'aux résultats du TAGE 2 et durant toute la durée de validité du score TAGE 2.

 

Les candidats doivent reporter sur la partie d'état civil du formulaire d’inscription strictement les mêmes informations que celles figurant sur la pièce d’identité qu’ils présenteront le jour des épreuves écrites.

 

Les candidats doivent respecter la procédure d’inscription et envoyer les pièces justificatives si besoin (cas des bénéficiaires de la mesure temps supplémentaire), par e-mail.
Toute déclaration fausse ou erronée entraîne l’exclusion du candidat des épreuves du test TAGE 2, quel que soit l’état d’avancement de l'inscription.

 

Les inscriptions se font via Internet avec paiement en ligne sécurisé. Les tarifs des tests et le calendrier des épreuves sont fixés chaque année et annoncés pour chaque session. Pour les sessions en France, les candidats doivent s'acquitter d'un droit d'inscription de 60 € (65 € pour le second semestre 2016) et pour les sessions à l'étranger, le droit d'inscription s'élève à 120 € (130 € pour le second semestre 2016).

Passation du test

Vous pouvez passer le test TAGE 2 lors d'une session organisée par la FNEGE ou directement par l'intermédiaire de l'établissement qui vous le demande.


Vous pouvez passer le test TAGE 2 deux fois au cours d’une année civile :

  • Une fois au cours du semestre 1, de janvier à juin,
  • et une seconde fois au semestre 2, de juillet à décembre.


Pour tout savoir sur la passation du test deux fois par an, visualisez le document "le TAGE 2 : deux fois par an en exemple".

 

Attention : Votre choix de session TAGE 2 doit tenir compte de la date limite de dépôt de dossier de l’établissement auprès duquel vous êtes candidat.

 

Vous devez vous présenter 1/4 d'heure avant le début du test le jour où vous le passer et présenter votre convocation et une pièce d'identité officielle en cours de validité (photographies récentes et parfaitement ressemblantes) : carte d'identité nationale, passeport, permis de conduire (carte d'étudiant non acceptée).


L'usage de dictionnaire ou de tout autre document est strictement interdit ainsi que tout matériel électronique (téléphone portable, calculatrice, chronomètre, réveil, etc...) et le port de casques, bouchons d'oreilles, casquettes, chapeaux, etc... 

 

L'épreuve se déroule sans pause, prenez donc vos dispositions avant que le test débute.